FOCUS

Focus est issu d’une commande à Véronique Caye du Red Brick Warehouse Number 1 Fondation de Yokohama sur la vie et l’œuvre de Robert Capa

2005 Red Brick Warehouse Number 1 Yokohama - Japon
2006 Collectif 12

PRÉSENTATION
Un espace scénique entre décor, plateau de tournage et salle de documentation.
Un acteur, deux danseurs, un musicien, un scénographe et un metteur en scène.
Des fragments de textes, d’images, de chansons recomposés en une forme spectaculaire hybride.

Une équipe crée un spectacle sur Robert Capa, le mythique photographe de guerre américain. A 26 ans, le monde entier célèbre sa photo du milicien espagnol touché par une balle franquiste ; 5 guerres plus tard, il est fauché par l’explosion d’une mine lors d’un reportage en Indochine. Il a 40 ans. Deux dates et quelques photos comme autant d’icônes pour circonscrire une légende, un vertige.

Bientôt, interrogations et désaccords déstabilisent l’équipe. Comment approche-t-on un héros ?
Certains évoquent le désinvolte mondain à l'humour décapant qui prend la vie pour une blague — l'amant d'Ingrid Bergman passe ses après-midi aux courses et ses nuits au poker.
Pour d’autres, il incarne la naissance du photo-journalisme engagé, aventureux, spectaculaire.

Peu à peu, le mythe vacille : le courage et la sincérité de l’homme sont remis en cause ; son honnêteté professionnelle aussi. Endre Friedmann (c’est le véritable nom de Capa en fait d’origine hongroise) n’a-t-il pas construit sa légende sur un mensonge ? N’a-t-on pas tourné depuis longtemps cette page d’Histoire du photojournalisme ?

«Si ta photo n'est pas assez bonne, c'est que tu n'es pas assez près.»
La clé se cache dans la célèbre formule du reporter. L'équipe finit par questionner l'apport de Capa à notre siècle d’images : la revendication d’une « position du photographe », à la fois physique et statutaire défendant le droit d’auteur.

EQUIPE

Conception et mise en scène Véronique Caye
Conseiller artistique Sandrine Thévenet
Distribution Alexandre Steiger, Yoko Higashino, Hiroyuki Miura
Musique Frédéric Minière
Plasticienne Pascale Stih
Traduction Kenji Haraguchi Maliko Hara
Conseiller lumière Thierry Lacroix
Création Lumière Tetsuya Iwai
Image Véronique Caye
Artiste Multimedia Daniel Mestanza
Costume Pascal Gautrand
Administrateur Laure Félix
Coordination Akiko Takamatsu

Organisé par
Yokohama Red Brick Warehouse Number 1 (Yokohama Arts Foundation)
Le Laboratoire Victor Vérité , Ambassade de France au Japon

PRODUCTION
Le Laboratoire Victor Vérité, Yokohama Red Brick Warehouse Number 1 (Yokohama Arts Foundation)
Partenaires
Ambassade de France au Japon, Fondation du Japon, Japan Foundation for Regional Art-Activities, Hungary Embassy in Japan, Spain Embassy in Japan, City of Yokohama, Kanagawa Newspaper, Tvk, RF Radio Nippon, FM Yokohama
Co-Production
Mains d’œuvres / Yokohama Nigiwaiza / Collectif 12

FOCUS

The stage: a space with a decor, film set and library.
An actor, two dancers, a musician, a set designer and a director.
A collection of texts, images and songs compose a hybrid performance.

A crew creates a performance on Robert Capa, the mythical American photographer of war. He is 26 years old when the world celebrates his photograph of the Spanish militiaman shot by a pro-Franco bullet. 5 wars later, covering the Indo-China war, he steps on an anti-personnel mine and dies in the blow. He is 40 years old. Two dates and many icons that circumscribe a vertiginous legend.

Soon, interrogations and dissensions destabilize the crew. How can the figure of a hero be approached?

Some arouse the humoristic society man who thinks of life as a joke - Ingrid Bergman’s lover who spends the afternoons at horse races and the nights playing poker with friends.

For others, this adventurous breathtaking militant incarnates the birth of photojournalism.

Little by little, the myth wavers: the courage and the sincerity of the man are questioned; his professional honesty too. Didn't Endre Friedmann (Capa’s real name of Hungarian origin) build his legend on a lie? Haven’t we turned this page of History on photojournalism a long time ago?

"If your pictures aren't good enough, you aren't close enough."

The key hides in the reporter’s famous sentence. The crew eventually clarifies Capa’s contribution to our century of images: he defended "the photographer’s position" -at the same time physical and statutory- by fighting for royalties in photography.