L'Or du temps

un film en épisodes de Deborah de Robertis et Véronique Caye


Deux femmes.
La Seine. A la recherche de l'or du temps.

Plus qu’un film en épisodes, « L’or du temps » est un mouvement  né à Paris en 2014 : Nouvelle Nouvelle Vague, les héroïnes s’emparent de la caméra pour exprimer leur point de vu. Contrairement à la Nouvelle Vague, les hommes qui apparaissent dans le film ne sont plus les réalisateurs mais l’objet du désir des muses. Les héroïnes ne sont plus des femmes sublimées, inaccessibles construites par le regard des cinéastes, mais des femmes vulnérables, quotidiennes qui invitent chacun à se considérer comme acteur de sa propre vie.
« L’or du temps » est un mouvement à contre courant, résistant à vague actuelle, où tout se vend et tout s’achète, sauf « L’or temps ».
Nous ne savons pas si nous avons trouvé « L’or du temps », mais nous sommes certaines que depuis que nous le cherchons, certains instants de bonheur dans le film nous ont donné l’impression d’avoir trouvé une beauté qui pourrait être notre « Or du temps ». « Je cherche l’Or du temps » est la phrase inscrite sur la tombe de l’écrivain surréaliste André Breton. Notre film « L’or du temps » parle du mouvement du désir, de cette pulsion de vie qui nous pousse à  le chercher tant que nous sommes en vie. En ce sens « l’Or du temps » renvoie à la vie même. La Seine qui traverse Paris en est le berceau symbolique,  l’eau étant l’or du monde, nécessaire à la création.  
Mais au fond « Qu’est ce que l’or du temps » ? Le désir ? L’Amour ? L’Immatériel ? L’Invisible ? L’Eternité ? L’Infini ? Ou simplement  une invitation à la frontière des deux mondes, entre vie et mort, sur les pas des revenants échappés du passé, pour révéler à chacun son secret. 

Deborah de Robertis & Véronique Caye