Véronique Caye

Metteur en scène, autrice et vidéaste, Véronique Caye, est diplômée de l’Université Paris VIII Master (mémoire sur la rencontre du théâtre et des arts plastiques au 20èmes). En 2011, elle suit une formation à la réalisation cinématographique à la Fémis à Paris. En 2015, elle participe au College-teatro de la Biennale de Venise sous la direction de Romeo Castellucci. Dans la continuité de ses recherches théoriques à l’université, elle crée le Laboratoire Victor Vérité pour mener une réflexion sur la place de l’image dans les arts contemporains.

Elle explore le medium vidéo par une utilisation multiple du support  - performances, scénographies visuelles, vidéos, installations, enseignement.
Dans ces créations, elle se questionne la place de l’image dans la société contemporaine. "Tout entière, l'entreprise artistique de Véronique Caye se rassemble autour d'une obsession, celle de la vera icona, l'« image vraie », de l'image qui devient le vrai"  écrit Paul Ardenne dans le livre Horizon Véronique Caye  (Editions Hématomes 2021). Cette recherche est traversée par des thèmes récurrents : le réel (le visible et l’invisible), la tragédie, l’altérité, le mystère, l’éros et le féminin.
Son livre Vera Icona, Abécédaire de l’image scène est publiée en 2021 par Les Editions Hématomes.

Metteur en scène de l’image  elle a créé les spectacles  Shot (2002), Maladie (2003), Tokyo <Line (2004/2005), Focus (Yokohama 2006), Faire l’Amour (Yokohama 2007), Sleeping Beauty (2008-2009), Les Chaperons Verts (Nuit Blanche Paris 2009), Silenzio (2009-2011), Genius Loci (Festival d’Avignon in  2011), Sous le signe de saturne (2012), Hors du Labyrinthe (2012), Mein dein Blaues Zimmer (2013), Gardien du temple (les suspendues) (2014 – 2016), Vera Icona (Institut du Monde Arabe 2018 - Curiositas 2019), La Tempête (ENS Paris Saclay 2020-2021) dans différents pays et particulièrement en France, en Europe et au Japon.

Elle collabore également avec d’autres metteurs en scène Robert Cantarella, Jacques Vincey, Jean-Charles Gaume, Marion Colle, Xavier Maurel, Joséphine Serre, Pauline Ribat, Grégoire Callies, Vanessa Bettane & Sephora Haymann notamment pour la mise en scène de l’image (création vidéo/scénographie visuelle) dans leur spectacle.

Vidéaste, elle réalise de nombreux films et installations vidéos notamment,  Horizons (Galerie Analix Forever Genève 2021, Campus Biotech Genève 2022, Galerie LR52 Liège 2022 ), Pour toutes mes sœurs (Diep Haven 2021, La Chartreuse Centre National des écritures su spectacles 2019),  L’Amour Fou (Videoforever 2017), Gardien du Temple (Institut Français Algérie 2015), Des sorciers sur un fils (2012) (commande du CNAC tourné au Burkina Faso). Le Centre Pompidou Ircam lui a commandé plusieurs films dont Notturno sulle corde vuote (2016),  Epigram (2018), de tinieblas (2022), 22 portraits Ircam (2022).

Plusieurs de ses vidéos ont été présentées par Barbara Polla à Video Forever. Son travail vidéo "hors scène" est  présenté à la Galerie Analix Forever Genève en 2021 dans une exposition personnelle intitulée Horizon Véronique Caye. L'exposition est accompagnée de l'édition d'un livre du même titre de Paul Ardenne et Barbara Polla (Editions Hematomes 2021).

Enseignante, elle est responsable d’un workshop consacré à la mise en scène de l’image dans la société contemporaine au Centre National des Arts du Cirque (2007-2012), à l’Ecole d’Art Graphique de Bruxelles (2009), à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (2009), à Transmedia Bruxelles (2011), à Cirqueon Prague (2015), à l’Université Louvain La Neuve (2018), à l’Ecole des Beaux Arts de Liège (2020), à IRCAM- Centre Georges Pompidou  (2020-2022), à l’ESCA - Le studio d’Asnières (2017, 2018, 2021, 2022).

Ses travaux – spectacles, performances et vidéos - ont été montrés dans de nombreuses institutions : Institut du Monde Arabe Paris, Centre Georges Pompidou Ircam Paris, Ecole Normale Supérieure Paris Saclay, Théâtre National de la Colline Paris, CNES Observatoire de l’Espace Paris, Festival d’Avignon in, Galerie Analix Forever Genève, Fondation Thalie Bruxelles, Yokohama Red Brick Warehouse, Institut Français (Paris, Alger, Tokyo, Casablanca, Le Caire).

Elle a reçu pour ses créations de nombreux soutiens notamment ceux du Ministère de la Culture, de la DRAC Ile de France, d’ARTCENA (dramaturgies plurielles), du Centre National de la Cinématographie - DICREAM, de la Villa Médicis/ Hors les murs Institut Français au Japon (2003) et en Algérie (2012), de Villa Saigon/ Institut Français (2020), de la SACD-Beaumarchais, de La Diagonale Paris Saclay prix arts/sciences (2015, 2017, 2019) et de la SCAM (2020).

De 2011 à 2013, elle est experte à la Commission DICREAM/ CNC  (Dispositif pour la Création Artistique Multimédia et Numérique) du Ministère de la Culture. En  2017, elle est invitée par le Ministère de la Culture à participer aux « Rencontres éuropéennes de la scénographie ».Depuis 2013, elle participe à plusieurs projets de recherche en réalité augmentée en vidéo avec le LISN CNRS – Université Paris Saclay. Depuis 2022, elle est membre du comité des programme de la Scène de recherche de l’Ecole Normale Supérieure Paris Saclay.

De 2011 à 2013, elle est experte à la Commission DICREAM/ CNC  (Dispositif pour la Création Artistique Multimédia et Numérique) du Ministère de la Culture - France.

Depuis 2013 , elle participe à un projet de recherche en réalité augmentée en video coordonnée par l’Université Paris Saclay/ LISN CNRS. Depuis 2022, elle est membre du comité des programmes de la Scène de recherche de l’Ecole Normale Supérieure Paris Saclay

PUBLICATIONS (SELECTIONS)

L’érotisme existentiel  (Livre 2023)
Auteurs : Véronique Caye et Barbara Polla

The Vera Icona Installation and Performance: A Reflection on Face Surveillance in Contemporary Society (article 2022)
Auteurs : Véronique Caye, Michèle Gouiffès
Leonardo MIT Press 2022

Vera Icona, Abécédaire de l’image scène (livre 2021)
Auteurs : Véronique Caye, préface Romeo Castellucci
Editions Hématomes Liège 2021

Horizon Véronique Caye (book 2021)
Authors : Véronique Caye, Paul Ardenne, Barbara Polla
Editions Hématomes Liège 2021

Traversée n°1 and n°2 (revues 2020-2021)
Auteur : Véronique Caye - photos and poems
Editions Isthar  Bruxelles

Vera Icona, poétique de l’image scène (article 2019)
Auteur : Véronique Caye
Revue Québécoise d’Etudes Théâtrales Monreal 2019

Gardien du temple. An Interactive Installation Involving Poetry, Performance and Spatial Augmented Reality  (article 2018)
Auteurs : Véronique Caye, Michèle Gouiffès, Christian Jacquemin, Jean-Marc Chomatz
Leonardo MIP Press 2018

Genius Loci: digital heritage augmentation for immersive performance (article 2014)
Auteurs : Véronique Caye, Christian Jacquemin, Livio de Luca, Aurélie Favre-brun

******

CREATEURS ASSOCIÉS

Frédéric Minière

Compositeur et instrumentiste. Il compose et interprète des musiques de scène pour le théâtre et la danse et a notamment travaillé avec Maurice Bénichou, Muriel Bloch, Agnès Bourgeois, Daniel Buren, Robert Cantarella, Véronique Caye, Nasser Djemaï, Odile Duboc, Michel Deutsch, Jean-Paul Delore, Jacques Rebotier, Joséphine Serre, Volodia Serre, Jacques Vincey, pour la Mission pour la célébration du Bicentenaire de la Révolution, pour la Comédie Française, pour le Centre Georges Pompidou et pour le Théâtre National Slovaque. Il est membre du groupe Les Trois 8 avec Fred Costa et Alexandre Meyer. Ses dernières créations sont des musiques de scène pour Mademoiselle Julie de Strinberg (2006-2008), Madame de Sade de Mishima (Théâtre des Abbesses, 2008), La Nuit des Rois (2009) de William Shakespeare, Les Bonnes de Jean Genet (2011), La Vie est un Rêve de Calderon (2012), Yvonne, Princesse de Bourgogne de Gombrowicz (2014), La Dispute de Marivaux(2016) et Le Marchand de Venise (2017) mis en scène par Jacques Vincey, pour Un sapin chez les Ivanov de Vvedenski (CDN de Montreuil, 2010), Dévoration (Opus2), Les 120 journées de Sodome de Sade, Faust (2014) et Artaud-Passion (2016) mis en scène par Agnès Bourgeois, pour Terre Sainte de Mohammed Kacimi (Théâtre de la tempête, 2009) mis en scène par Sophie Akrich, pour Une étoile pour Noël (2007, 2015), Invisibles (2011), Immortels (2014) et Vertiges (2017) de Nasser Djemaï, pour Les Trois Sœurs de Tchékhov (Théâtre Romain Rolland Villejuif, 2010), Oblomov de Gontcharov (Comédie française, 2013-2014) et La Révélation (Théâtre National de Slovaquie, 2017) de Viliam Klimáček mis en scène par Volodia Serre, Vera Icona (2018) et La tempête (2021) mis en scène par Véronique Caye, Data Mossoul (2019) et Colette B (2022) mis en scène par Joséphine Serre.

Xavier Maurel

Auteur et metteur en scène. Xavier Maurel a notamment été conseiller artistique et littéraire au Théâtre national de Lille de 1991 à 1998, conseiller artistique au Théâtre 95/Scène conventionnée aux écritures contemporaines de Cergy-Pontoise à partir de 2006, et adjoint du directeur chargé des enseignements et de la communication au CNSAD de 2007 à 2013. Il a fondé et codirigé de 2013 à 2016 la compagnie Se non è vero et le festival Après la neige au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire). Il a mis en scène une vingtaine de spectacles, où l’on trouve textes classiques, contemporains, adaptations et écritures personnelles, et a enseigné l’art dramatique dans des cadres divers. Il est auteur ou coauteur de nombreux textes, adaptations et traductions pour le théâtre, ainsi que de scénarios pour la télévision ou le cinéma. Il a publié plusieurs livres de poésie (parmi lesquels Mourir le théâtre, Seghers, 1990, et La Main noire d’Antigone, Comp’Act, 2004) et de théâtre (notamment, aux éditions de l’Amandier : La Couverture de peau, 2006, et That Scottish Play, 2008). Il signe aussi le livret d’un opéra sur une musique de Laurent Petitgirard (Guru, éditions OSF, 2010, disque Naxos 2011) créé à l’opéra de Szczecin (Pologne) en 2018 et qui sera créé à nouveau à Nice en 2024, et différents autres textes pour des destinations diverses. Il dirige en outre avec Gilles Jallet la revue et les éditions Monologue consacrées à la poésie contemporaine. Il collabore désormais avec Véronique Caye aux projets du Laboratoire Victor Vérité.

Pascale Stih

Scénographe et plasticienne. Elle a conçu plusieurs scénographie pour Jacques Vincey , Gloria de Jean-Marie Piemme (2001), Le Belvédère de Odon von Orvàth (2004) et Melle Julie de Strindberg (2006) ; pour Gérold Schumann, L’éveil du Printemps de Wedekind (2003), Mon dîner avec André, création d’après le film de Louis Malle (2005),  Pierre la Tignasse, Opéra de Bruno Bianchi (2007), La grande buée de René Fix (2014), L’île des esclaves de Marivaux (2016), L’enfant et les sortilèges de Ravel (2022); pour Claudia Morin, Une petite douleur, d’Harold Pinter (2007), Seul dans Berlin de René Fix, d’après Hans Fallada (2013) ; pour Véronique Caye, Shot de Patrick Bouvet (2002), Maladie de Tanguy Viel (2003), Tokyo Line de Murakami Ryu (2005), Focus d’après le vie de Robert Capa (2005), Faire l’amour d’après J.P.Toussaint (2007), Silenzio (2011)  Hors du labyrinthe ( 2012), Gardien du temple (2015), La Tempête (2021); pour Anna Mortley et Stéphanie Chêne, Rendez vous, création, chorégraphie.(2004) ; avec Christophe Grégoire, collectif de création, La maladie d’être mouche (2000)…Pour Elisabeth Wiener, Histrions, de Marion Aubert (2014)….Elle mène en parallèle une activité de plasticienne (peinture, installations vidéo, photo…)

Michèle Gouiffès

Maître de conférences au LISN, CNRS, Université Paris Saclay. Elle s’intéresse à la couleur et au mouvement en traitement d’images, particulièrement pour l’extraction et la mise en correspondance temporelle et spatiale de primitives et sur la sélection automatique de la représentation d’un objet (en termes de couleurs, texture et mouvement) en fonction du contexte et/ou de sa nature. Elle a travaillé depuis 2012 sur l’analyse d’image pour la réalité augmentée spatiale, par le co-encadrement de deux thèses, celles d’Aleksandr Setkov et de Panagiotis-Alexandros Bokaris, dont l’objectif était d’adapter les vidéo-projections aux surfaces présentes dans la scène, par compensation colorimétrique et géométrique. Les projets Gardien du Temple, Vera Icona, La Tempête (en collaboration notamment avec Véronique Caye) ont mis à profit cette expertise et développé de nouveaux axes de recherche qui sont encore peu étudiés dans le domaine : la compensation colorimétrique adaptative sur des surfaces complexes et mobiles et dans un environnement de grande taille (la scène) et création d’algorithme innovant sur la détection de visage . Depuis 2016, elle s’intéresse au mouvement et aux actions humaines pour l’interaction, en développant des algorithmes d’analyse de vidéos de langue des signes. Le projet Ada s’inscrit dans la continuité de ces recherches en réalité augmentée et en analyse de vidéos.

Pauline Guyonnet

Eclairagiste. Après une formation au cadre et à la lumière en BTS Audiovisuel, elle est reçue en 2005 à l’ENSATT en tant qu’éclairagiste. Dans le cadre des ateliers-spectacle, elle travaille avec Philippe Delaigue, Guillaume Delaveau, Simon Délétang, Olivier Maurin, Christian Schiaretti et Marc Paquien. C'est également à l'occasion d'un atelier qu'elle rencontre Marie- Christine Soma et fait plusieurs stages sous sa direction, Cher Ulysse chorégraphié par Jean-Claude Gallota, Feux de Stramm mis en scène par Marie-Christine Soma et Daniel Jeanneteau. Depuis sa sortie de l'ENSATT en 2008, elle assure la régie des créations lumières de Marie-Christine Soma pour des mises en scène de Michel Cerda, Laurent Gutman, Jacques Vincey et François Rancillac. Après avoir également assistée Marie-Christine Soma sur quelques créations, elles entament depuis peu une collaboration plus artistique de co-création lumière pour Primo Amore de Letizia Russo mis en scène par TELEGRAM Cie et La ménagerie de Verre de Tennessee Williams mis en scène par Daniel Jeanneteau. En parallèle, elle se consacre à la création lumière. Elle suit particulièrement des metteurs en scène depuis quelques années tels que Marie-Pierre Bésanger, artiste associée à La Maison des Métallos (Et cependant tout arrive de Philippe Ponty, Permafrost de Manuel Antonio Pereira), Charlotte Bucharles (Un jour en été de Jon Foss, Rouge d'Igor Bucharles), et Joséphine Serre depuis la création de Volatiles. Dernièrement elle a fait la création lumière du spectacle Je suis fait du bruit des autres pour la compagnie de danse Naif Production, Data Mossoul, Colette B (Théâtre de la Colline) mise en scène par Joséphine Serre, La Tempête de Véronique Caye.

Anna Mortley

Danseuse, chorégraphe, praticienne de la méthode Feldenkrais.
Franco-australienne, elle habite depuis 2011 entre Melbourne et Paris.
C’est à travers sa pratique et son enseignement de la méthode Feldenkrais qu’elle
appréhende la chorégraphie. Après avoir obtenu une maitrise en photographie et s’être formée en danse (Martha Graham, Peter Goss, José Cazeneuve, différentes techniques somatiques.), elle co-fonde la compagnie Praxis (1997) où elle signe de nombreuses pièces tout en étant interprète. Elle multiplie les expériences artistiques avec un investissement fort  au Collectif 12 (Mantes la Jolie)entre 1998 et 2011 autant au niveau de créations de spectacles qu’au niveau du développpement des pratiques amateures. Depuis 2001, elle travaille avec Véronique Caye comme interprète ou conseil artistique.

 

Véronique Caye is a visual artist, a filmmaker and a multimedia theatre director. She obtained a Master’s degree in Fine Arts at the University Paris VIII with a thesis exploring the relationship between visual art and performance art. In 2011, she studied Cinema at the French National Film School « La Femis » and in 2015, she was invited to the College-teatro of the Venice Biennale directed by Romeo Castellucci.

She explores the use of video as a medium through multiple settings: staging, visual set design, videos, documentaries, installations, performances and teaching.

In her creations, she questions the place of the image in contemporary society. "The entire artwork of Véronique Caye is based on one obsession - the vera icona - the «true image», the image that becomes the true " writes Paul Ardenne in Horizon Véronique Caye (Hémtomes Editions 2021) . This research is characterized by recurring themes: reality (the "raw" image), tragedy, otherness, mystery, eros and the feminine.
Her book on the role of the image in contemporary society, Vera Icona, Abécédaire de l'image scène (Vera Icona, Alphabet of the image stage) is published in 2021 by Editions Hématomes.

As a multimedia theatre director, she developed hybrid and experimental performances through visual and sound research based on creative poetic use of digital technologies. Her performances question specifically the tension between the video (specialized augmented reality) and the presence of the actor and the audience. Since 2002, she has been creating several multimedia performances in different places in Europe notably France, Morocco and Japan : Shot (2002), Maladie (2003), Tokyo <Line (2004/2005), Focus (2006), Faire l’Amour (2007), Sleeping Beauty (2008), Les Chaperons Verts (Nuit Blanche Paris 2009), Silenzio (2009-2013), Genius Loci (2011 Rencontres d’été de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Festival d’Avignon in 2011), Sous le signe de saturne (2012), Hors du Labyrinthe (2012), Mein dein Blaues Zimmer (2013), Gardien du temple (2014-2016), Vera Icona (2017-2020), La Tempête (2021).

As a filmmaker and video artist, she realised several videos, experimental documentaries, and video installations notably Horizons (Galerie Analix Forever Geneva 2021, Centre des arts Ecolint, Campus Biotech Geneva 2022, Galerie LR52 Liège 2022), Pour toutes mes sœurs (CNES Avignon Festival 2019, Diep Haven 2021), L'Amour Fou  (Videoforever Istanbul 2017), Gardien du Temple (French Institute Algiers 2015), Des sorciers sur un fil (2012) commissioned by the CNAC shot in Burkina Faso. The Centre Pompidou Ircam has commissioned her several films including Notturno sulle corde vuote (2016), Epigram (2018), de tinieblas (2022), Portraits Ircam (series of 22 films) (2022).
A film's retrospective is presented at Galerie Analix Forever Geneva in 2021 in a personal exhibition entitled HORIZON VÉRONIQUE CAYE. The exhibition is accompanied by the publication of a book  by Paul Ardenne and Barbara Polla (Editions Hematomes 2021).

As a teacher, she is responsible for a workshop about " video and performance"  at the Centre National des Arts du Cirque (2007 - 2012), ERG Bruxelles (2009), HEAD Geneva (2009), Transmedia Bruxelles (2011), Cirqueon Prague (2015), Louvain La Neuve University (2018), Fine Arts National School Liège (2020), ESCA Paris (2017, 2018, 2021, 2022),  IRCAM- Center Georges Pompidou (2020-2022).

Her works - performances, installations, videos - have been shown in many institutions: Arab World Institute Paris, Centre Georges Pompidou Ircam Paris, Ecole Normale Supérieure Univesrity Paris Saclay, National Theater La Colline Paris, Avignon Festival in, Analix Forever Gallery Geneva, Thalie Foundation Brussels, Yokohama Red Brick Warehouse, French Institute (Paris, Algiers, Tokyo, Casablanca).

She has received many supports for her creations, notably from the French Ministry of Culture, the French National Center for Cinematography - DICREAM, the Villa Medici / French Institute in Japan (2003) and in Algeria (2012), the Villa Saigon/ French Institute (2020), the SACD-Beaumarchais, the Diagonale Foundation Univeristy Paris Saclay (art/science award 2015, 2017, 2020), SCAM (2020), the Centre Pompidou Ircam (2022).

From 2011 to 2013, she is an expert at the DICREAM (Multimedia and Digital Artistic Creation)/French National Center of Cinematography. From 2013, she has been associated with a « augmented reality » research project coordinated by the University Paris Saclay / CNRS LISN. Since 2022, she is a member of the program committee of the Scène de recherche of the Ecole Normale Supérieure University Paris Saclay.

Her video works is represented by the Analix Forever Gallery in Geneva.

******

SELECTION OF PUBLICATIONS

L’érotisme existentiel (Existential eroticism) (book 2023)
Authors : Véronique Caye et Barbara Polla

The Vera Icona Installation and Performance: A Reflection on Face Surveillance in Contemporary Society (article 2022)
Authors : Véronique Caye, Michèle Gouiffès
Leonardo MIT Press 2022

Vera Icona, Abécédaire de l’image scène (Vera Icona, Alphabet of the image stage) (book 2021)
Authors : Véronique Caye, preface Romeo Castellucci
Editions Hématomes Liège 2021

Horizon Véronique Caye (book 2021)
Authors : Véronique Caye, Paul Ardenne, Barbara Polla
Editions Hématomes Liège 2021

Traversée n°1 and n°2 (magazines 2020-2021)
Author : Véronique Caye - photos and poems
Editions Isthar  Bruxelles

Vera Icona, poétique de l’image scène (article 2019)
Author : Véronique Caye
Revue Québécoise d’Etudes Théâtrales Monreal 2019

Gardien du temple. An Interactive Installation Involving Poetry, Performance and Spatial Augmented Reality  (article 2018)
Authors : Véronique Caye, Michèle Gouiffès, Christian Jacquemin, Jean-Marc Chomatz
Leonardo MIP Press 2018

Genius Loci: digital heritage augmentation for immersive performance (article 2014)
Authors : Véronique Caye, Christian Jacquemin, Livio de Luca, Aurélie Favre-brun